Le quantified Self ou comment s’auto-coacher

Posté le 13 octobre 2013 par bobmcgyver Les nombreux appareils connectés

 

Quel est l’objet  qui vous fait retourner chez vous lorsque vous l’avez oublié : en 1er, le mobile suivi des clefs de chez soi.

Donc en permanence, 98% des français qui ont plus de 11 ans ont un mobile mais « seulement » un smartphone (plus de la moitié en France) avec donc la possibilité de connecter un objet qui permet d’améliorer sa santé, son suivi, sa qualité de vie via une application ou un « appareil additionnel ».

En 1er lieu les fonctions de bases permettent déjà beaucoup : une simple alarme, timer ou agenda permet de ne pas oublier un traitement, un examen complémentaire, un rendez-vous de santé. Également de plus en plus de smartphone contiennent des capteurs enregistrant son mouvement, les accélérations, sa position GPS. En ajoutant des applications de santé dédiée, les possibilité sont multipliées par des milliers : bonnes pratiques de santé, rappels et conseils, analyses de symptômes, calculateurs médicaux, lancement de SOS, bref, cette page est bien trop courte.

Passons donc aux appareils connectés : si la donnée est intéressante pour le professionnels de santé (scope, tensiomètre, glucomètre, électrocardiogramme, oxymètre…), c’est son interprétation qui rend le patient plus intelligent et plus autonome. Il se surveille et permet à son soignant de mieux contrôler les paramètres (s’il le souhaite… car rappelons que même si le pilulier électronique permet de bien mesurer la prise, la patient peut cracher la gélule…).

L’appareil de coach (activité, stress, sommeil, alimentation…) motive son utilisateur par une débauche d’écran, d’illustrations, de courbes de suivi voir de félicitations pré-enregistrées, médailles, récompenses par des messages ou un partage sur les réseaux sociaux ! Attention le paramétrage de certaines fonctions rappellent au récalcitrant par des push qu’il faut suivre le rythme et les conseils…

device

Donc tant mieux, le tout est de vérifier que vous aurez suffisamment protégé vos données afin qu’elles ne soient pas sur-exploitées pour augmenter votre police d’assurance si votre fréquence cardiaque augmente ou vous proposer des recettes miracles si vous prenez du poids.

» Voir les réactions
The map could not load.
This is normally caused by a conflict with another plugin or a JavaScript error that is preventing our plugin's Javascript from executing. Please try disable all plugins one by one and see if this problem persists. If it persists, please contact WP Google Maps for support.